Entourloupe à l’Indonésienne

Ces temps-ci, j’ai été mise à l’épreuve, surtout d’un point de vue professionnel : je m’occupe de l’organisation d’un évènement et de nombreux imprévus surviennent aux moments les moins opportuns. Hier c’était le pompon.  Après le départ de mon ami Julien du pays, j’ai dû prendre la relève du sponsoring de l’évènement. Ca a été plus que laborieux : il a fallu reprendre à zéro le sponsoring car les liens interpersonnels sont très importants dans ce type de situation. Comme un bon petit soldat, j’ai négocié avec l’entreprise X un prix très intéressant concernant notre transport. Mais voilà. La procédure a tardé, et tardé pour des raisons contractuelles. Et plus nous nous rapprochions de l’évènement, et moins nous trouvions de solution pour assimiler ce sponsoring et l’intégrer dans nos comptabilité. Enfin hier, ce fut la crise. Après avoir trouvé une solution, mon partenaire s’est totalement désisté. Faisant fi de l’intégralité de nos conversations par email (je me suis protégée en conservant tous nos échanges), il a décidé unilatéralement de nous faire payer, et ne somme beaucoup plus importante que celle dont nous avions convenu ensemble. Ce genre de chose peut arriver, et il faut que j’en tire les conclusions suivantes :

–          Ici, tant qu’un contrat n’a pas été signé en noir sur blanc, les gens peuvent toujours mentir, détourner les questions, oublier les accords préalables. En situation de force, et malgré le fait que nous travaillions avec ce partenaire depuis longtemps, ce dernier n’a pas hésité à nous planter un couteau entre les omoplates à quelques semaines de l’évènement.

–          Il ne faut pas croire les gens. Surtout pas ici. Tant qu’aucun contrat n’a été signé, il ne faut pas baisser sa garde.

–          Lorsqu’une question est cruciale pour le bon déroulement d’un évènement, il ne faut en aucun cas se reposer sur un sponsor de ce type-là : la position de client permet de faire valoir des droits concernant la qualité d’une prestation.

–          Au final, cette situation est représentative du climat des affaires locales. Bien qu’acclamée au niveau international, l’Indonésie reste un pays peu sûr. Cependant, on comprend parfois par certains signes avant-coureurs quelle est la relation que l’on entretient avec les gens. Il faut rester très sensible à ces différents signes.

Publicités

2 réflexions sur “Entourloupe à l’Indonésienne

  1. Acclamée internationalement ?! l’Indonésie donne des maux de tête aux étrangers. ils découragent ceux qui veulent investir car c’est un parcours d’obstacles miné par une corruption endémique. Peu sur : oui et surtout très compliqué de faire confiance à quelqu’un ici

    • Eric, tu as vraiment raison, mais cependant, les agences de notation envoient des signaux globalement positifs concernant l’Indonésie actuellement. Je suis cependant l’une des premières à me poser des questions concernant le business ici… Les Indonésiens découragent effectivement l’investissement, sous couvert de protéger les Indonésiens, mais cependant ils encouragent la persistance d’une élite toute puissante qui, de toute façon, est la seule à pouvoir investir dans le pays. Ce n’est pas très cohérent.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s