Bunaken, Sulawesi nord

Cela fait depuis trois jours maintenant que nous avons pris la route avec Filip pour un très court voyage en dehors d’Indonésie. Je vous écris de Tomohon, une petite ville pleine de fleurs au pied des volcans de Sulawesi nord.

Quand Filip m’a fait part de sa venue en Indonésie pendant ma période de vacances, je n’ai pas pu hésiter longtemps : je me devais de m’échapper de Jakarta pendant les quelques jours qui me sont alloués. J’ai décidé que nous irions à Bunaken, un endroit connu pour la plongée sous-marine au nord de Sulawesi. En fait, bouger à cette période en Indonésie, c’est coûteux et je ne m’atendais pas à devoir payer autant en billets d’avion. Le 17 est jour de fête nationale indonésienne alors que le 20 et le 21 sont des jours fériés de fête de fin de Ramadhan. Il est de coutume que les indonésiens rentrent voir leur famille à cette occasion. On assiste ainsi à l’exode de quelques 16 millions d’habitants de Jakarta et de ses alentours vers d’autres régions d’Indonésie. De plus, les plus aisés des Indonésiens profitent de ce moment de vacances pour aller visiter d’autres pays de la zone. En tant que jeune expatrié, il n’est pas vraiment intelligent de partir à ce moment-là si l’on peut faire autrement, mais comme mon bureau ferme, je n’ai d’autre choix que de subir les départs en vacances, d’autant que Filip ne va pas rester indéfiniment ici.

C’est donc vers Bunaken que nous nous dirigeons : située à 40 minutes de la ville de Manado, au nord de Sulawesi, Bunaken est une jolie île qui respire au rythme de la plongée sous-marine. Si vous ne plongez pas, vous pouvez venir faire de la plongée au tuba, mais c’est tout de même plus compliqué pour plusieurs raisons :

–          Assez étonnamment,  il n’y a pas de restaurants sur l’île et vous prendrez donc un hôtel en pension complète. Les hôtels attendent de vous que vous effectuiez vos plongées dans leur centre de plongée. Par conséquent, il est important de vérifier la qualité de l’équipement et les avis sur internet, ainsi que les prix des plongées avant de vous retrouver dans des situations étranges.

–          De notre côté, j’avais effectué depuis assez longtemps une réservation dans un homestay un peu moins coûteux que ceux de l’île.  En effet, l’hôtel le moins cher reste le Panorama à 150 000RP/personne/nuit et les prix montent très rapidement. Les prix normaux sont plutôt de 250 000Rp/personne/nuit. Le premier hôtel dans lequel j’avais effectué ma réservation était à 200 000Rp/p/n mais après les derniers avis en date que nous avons vue sur internet, nous avons été démotivés, car le personnel avait été odieux avec les personnes qui ne souhaitaient pas utiliser le centre de plongée. C’est donc sans aucun hôtel réservé que nous sommes arrivés sur Bunaken.

Nous avons pris un bateau avec deux couples de jeunes français sympathiques qui ont eu des déboires de réservation et sont finalement restés dans un homestay très sympathique. De mon côté, je voulais essayer de nous trouver moins cher que 250 000Rp/p/n.  Mais pour vous résumer les choses, après avoir tourné, tourné, cherché, nous sommes retournés à notre point de départ, au Raja Laut, une bonne adresse tenue par un Italien et sa compagne indonésienne. L’avantage : les coraux sont tout près, accessibles, superbes.   Parfait pour les plongeurs au tuba. Comptez 30E la plongée (et oui, ici, il y a tellement d’européens que les prix sont en euro, ce qui bien entendu nous dessert comme les taux de change établis par les hôtels sont au désavantage du touriste).

Cependant, la chambre était jolie, la nourriture extrêmement bonne et l’ensemble du personnel sympathique. Roberto, maître des lieux, est un personnage au caractère bien trempé, mais il y a une vraie ambiance de plongeurs que je n’avais pas spécialement trouvée ailleurs (en même temps, vu ce que je plonge…)

Filip a eu une réaction mitigée, il a fait déjà énormément de plongée et malheureusement, nous n’avons pas été épargnés par les courants charriant les déchets de Manado vers Bunaken. C’est particulièrement terrible quand on plonge au tuba, de tout à coup se retrouver brinqueballé dans de forts courants pleins de sacs plastiques, paquets de lessive vides… etc etc.

La plongée était cependant sympa. Des poissons lion, énormément de poissons en termes de quantité, c’est coloré, ça bouge dans tous les sens. Je regrette juste un peu de ne pas encore avoir pu investir dans un masque de plongée à ma vue, ce qui me fait rater quelques détails. Pas mal de tortues mais pas autant qu’à Derawan.

Toujours la vue du resort

Lémurien dans une cage

Couché de soleil à la pointe sud de Bunaken

Double Chèvre

La mangrove d’à côté

Bon, en tout cas, nous avons décidé de repartir assez rapidement de Bunaken pour une question de budget et nous sommes allés tranquillement à Tomohon, où je me trouve actuellement, pour visiter les environs.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s