Tree House – 3 House – Jakarta

Après le boulot, des fois, on va boire un coup avec des copains. C’est en compagnie de Margaux et Julien que j’ai eu l’opportunité de découvrir un bar vraiment chouette: Tree House. Situé à Kuningan Village, j’ai adoré aller à pied dans cet endroit en sillonnant les tikus (petites allées) du quartier de Setia Budi. J’ai également pu me rendre compte que ce sera beaucoup plus simple pour moi d’aller sur Mega Kuningan dans l’avenir car j’ai un accès très simple à Karet quand je prends un petit bus bleu pas cher nommé angkot, et j’adore marcher dans le coin, y’a plein de petites ruelles avec des maisons très indonésiennes pour passer de Karet à Mega Kuningan.
J’aime tellement le quartier que si nous n’avions pas eu de déménagement au bureau, j’aurais bien cherché un appartement dans le coin  pour l’année prochaine.

En tout cas, Tree House, c’est totalement validé, les bières ne sont pas très chères et je trouve l’endroit vraiment plaisant, avec beaucopu d’Indonésiens qui fréquentent le bar :).

 

 

Publicités

14 Juillet

Bonjour tout le monde,

Hier j’ai eu l’opportunité d’aller fêter le 14 juillet à l’hôtel Borobudur, à Jakarta. Le 14 juillet, ce sont des milliers de personnes.

De mon côté, en tant que représentante de l’Etat Français, j’étais là en avance. Je ne suis jamais réellement à l’aise pendant ce type d’évènement: d’une part, je ‘y suis pas pour être avec les gens que je connais, et d’autre par je parviens difficilement à faire de nouvelles rencontres. J’ai rencontré quelques professeurs, anciens ambassadeurs, vieux briscards consultants… ImageImageImageImage

C’est toujours un peu compliqué de se préparer pour ce type d’évènements parce qu’on ne sait pas trop quoi mettre et on est sensé représenter la France et les Indonésiens sont très embêtants de ce côté, il faudrait presque un sac Hermès et des Louboutins au pieds toute la journée. De plus, tous les militaires sont de sortie, avec des uniformes absolument impeccables et ornés de médailles.

Bref, le 14 juillet, c’était aussi une bonne occasion de rencontrer la communauté française de Jakarta, les jeunes VI comme moi.

En photo, un aperçu de la salle des desserts où le champagne a coulé à flots toute la soirée. Sans compter les plateaux de fromage, le pain, la blanquette de veau, le boeuf bourgignon… Ah! Douce nourriture de France.

Le Skye Bar, Jakarta

Le Skye Bar est un endroit que j’ai pu découvrir il y a deux ou trois semaines quand je suis sortie avec des copains de l’Ambassade. Comme l’ambassade est située dans l’immeuble BCA, l’un des plus hauts de la ville, le plus simple en sortant du travail est de faire un tour à Social House ou au Skye Bar. Le Skye se situe au 56e étage du bâtiment, et c’est un bar chic, branché et cher de la ville. Comptez 4E pour un cocktail sans alcool, 8E pour un cocktail avec alcool, et je ne me souviens pas avoir entendu parler d’un happy hour quelconque.

Au niveau du cadre, c’est charmant, un bel espace intérieur est aménagé avec beaucoup de bois et la vue est imprenable sur le centre ville. On y retrouve beaucoup d’expatriés qui travaillent dans le coin, et beaucoup d’indonésiennes très apprêtées. L’ambiance très expatriée ne me plait que lorsqu’elle est très cosy, intimiste. Ici, au contraire, on est dans un endroit où l’on va pour être vu, particulièrement du côté indonésien. Il est par ailleurs assez difficile de trouver une place assise, même en milieu de semaine.

Mais bon, ça reste très près de chez moi, et très joli comme cadre.

 

Le mec du supermarché

Bonjour tous,

Vous ne le savez peut-être pas, mais ma vie à Jakarta est ponctuée de coups de Trafalgar et d’une meute insurmontable de mâles indonésiens cherchant une Européenne avec laquelle procréer. J’ai posé quelques questions à ce sujet, et si nous autres Européennes sommes globalement peu attirées par les traits indonésiens, nous avons cependant la côte auprès de ces messieurs. Et les raisons sont nombreuses:

1- Nous sommes réputées pour avoir des moeurs pleines de légèreté et pour être des filles d’assez mauvaise vie. Cela m’a déjà valu quelques remarques extrêmement déplacées et je ne me fais pas d’illusion: le personnel de mon immeuble doit se poser des questions comme j’invite souvent des amis à boire un café. Et rarement des amies en fait.

2- Ils nous trouvent belles: nous avons un visage extrêmement différent de ce à quoi ils ont l’habitude. Pour ma part, je suis également plus grande, ils ont l’impression que je suis blonde. Et en plus de cela, les couples européens/indonésiens créent souvent une progéniture au physique extrêmement avantageux.

3- Ils nous trouvent plus outrageuses. Malgré le fait que les Indonésiennes soient clairement moins « fildefériques » que des chinoises ou des japonaises, elles gardent un corps aux formes peu définies. Si l’on ajoute à cela le fait que nous portons parfois des tenues courtes ou décolletées, autant dire que le mâle indonésien a bien du mal à garder son calme.

4- Dans les milieux branchouilles Indonésiens, on voit souvent des filles extrêmement apprêtées, faux-cils, vêtements coûteux, talons… Oui mais voilà, si certaines sont absolument charmantes (oh combien de fois je me suis retournée sur le passage d’une beauté en pantalon harlem, un peu maquillée mais pas trop, en sandalettes… et oh combien de fois je me suis retournée sur un trop de bijoux, froufrous, trop court, trop maquillée, trop tout cela en même temps bien souvent…)

Bref, venons en à on histoire de supermarché. Hier, je voulais me racheter une bouteille de lait et investir dans un brin de fromage pour faire une belle béchamel pour mes lasagnes végétariens. Oui, je sais j’innove niveau cuisine par rapport à la cuisine méditerranéenne familiale et carnée. Quoiqu’il en soit, me voilà bloquée à la caisse après avoir fait mon tour dans le magasin. Et voilà pas qu’un mec (45ans et qui n’a décidément peur de rien) vient me taper la causette. Il est dans le business du palm oil. Et notre conversation ressemble à cela.

Lui: Ah! Vous cuisinez on dirait!

Moi: Oui, c’est l’un de mes nombreux attributs avec ma capacité à ne pas parvenir à ouvrir les bouteilles bière avec les dents et à m’inventer un caractère imaginaire sarcastique sur mon blog.

L:Ah mais c’est très bien, le légume que vous avez là, il ne pousse qu’en Asie du Sud Est. Vous habitez à Jakarta?

M: Euh, oui, et vous, vous faites quoi?

L: Moi je suis dans le business de l’huile de palme, mon entreprise a son siège en Malaisie et je me balade un peu partout en Indonésie pour trader de l’huile de palme.

M: (je garde pour moi tout ce que je voudrais lui dire sur l’huile de palme sauf:) Ha, oui, l’huile de palme, ça a un bon rendement mais faudrait arrêter de couper de la forêt, c’est pas moi qui le dit, c’est la loi environnementale Indonésienne de 2012. Ah, et oui, sinon, les fruits et légumes sont cools en Indonésie.

L: Mais vous habitez seule ici?

M: Non… « silence gêné »

L: Ah, oui, vous avez votre petit ami avec vous!

M: Oui! Il cuisine bien!

L: « silence confus » Vous allez souvent à la salle de sport?

M: Euh, oui (ça fait depuis 10 jours que j’y vais régulièrement donc on peut presque dire que je n’ai pas menti)

L: AH! Ça se voit, je le savais bien! Vous avez une stature à être modèle, et puis de toute façon, il faut aller au gym pour s’entretenir, car, je vais vous dire la vérité, je ne dis que la vérité, et les gros, c’est pas beau (lui même n’est pas vraiment fin)

M: « un peu gênée par tant de franchise » euh, bah, euh, c’est que je mange beaucoup plein de trucs trop gras trop sucrés trop salés alors faut bien faire quelque chose.

L: Mais, mais, mais, vous ne devriez pas acheter du fromage! Vous allez grossir!

M: (en moi même: mais qu’est ce qu’il me veuuuuut fous moi la paiiiiix!) Oui mais entre une micro tranche de cheddar et des trucs frits dans l’huile de palme, j’ope pour le cheddar!

L: ah mais, oui, vous allez au gym (il ne m’a pas vraiment écoutée). Ah vous savez les Européennes ne m’aiment pas trop, mais j’avais une copine Européenne, j’aime bien les Occidentales.

M: (ah bah on y vient!!) Ah, euh, ouais (je sais pas trop quoi dire)

L: J’ai eu que des copines européennes! Et quand je vous ai vue, j’ai de suite pensé à mon ex! Votre copain en a de la chance!

Euh, bah, euh, merci bien mon bon monsieur, mais si on pouvait arrêter là, ce serait pas mal. Je profite d’un moment où le monsieur est parti chercher un autre sac de glaçons pour me carapater. Petite photo de mes muffins nutella et confiture de lait maison, ainsi que des fameuses lasagnes.Image

Image

ImageImage

Mont Bromo

Hi everyone,

Voilà quelques photos de mon ascension du Mt Bromo, effectuée le week-end du 16-17 juin , l’un des plus connus et des plus touristiques de la région de l’île de Java. En fait, il est possible de faire de ce voyage quelque chose d’unique, car les touristes prennent des jeeps pour aller voir le lever du soleil sur un point de vue très en hauteur. De mon côté, j’ai marché 1h à la lampe torche, et je suis arrivée à un point de vue un peu plus bas où il n’y avait que des connaisseurs et des photographes, une quinzaine de personnes peut être, rien à voir avec la foule de touriste plus haut.

Après avoir fait cette première marche, vers 4h du matin, je suis rentrée manger pour le petit déjeuner, et je suis allée faire une seconde marche au niveau du cratère du volcan. Sur la 4e photo, vous pouvez voir le village au centre droit, et à droite, c’est l’entrée qui tombe à pic vers le cratère.

Après ma marche vers le cratère, j’ai passé la journée à bouquiner, et je suis allée me coucher tôt. Je voulais éventuellement entreprendre une grande marche derrière le Bromo, pour aller vers Ranu Pani, un lac situé à 6h de marche de là. Mais j’étais un peu trop chargée à cause du séminaire, et mes affaires n’étaient pas encore arrivée en Indonésie, il me manquait donc l’essentiel de mes affaires de marche. J’ai donc préféré ne pas me lancer dans de grandes expéditions. Et je suis rentrée crevée mais contente à Jakarta.