La construction sociale des espaces : les Malls

 

Bien le bonjour !!

Sous ce titre pompeusement Sciences Po, j’ai décidé de vous parler de quelque chose d’assez intéressant qui est juste la différence de perception, et donc de construction, des espaces de la cité en Indonésie.

L’exemple le plus probant en est le Mall.

Je me souviens d’une conversation que j’avais eu avec mon boss l’année dernière, qui me disait : « Stéphanie, je ne comprends pas vraiment, j’habite au Mall Taman Anggrek, et j’ai quand même remarqué que les Occidentaux s’habillent vraiment mal par rapport aux Indonésiens. » Ce jour-là, j’avais juste noté la remarque sans vraiment me la ramener parce qu’il ne faut pas abuser, j’étais pas la mieux placée pour faire des remarques de style avec mes sarouels, mes tuniques et mon manque crucial d’habits professionnels.

Mais voilà, hier on discutait avec les collègues de bureau français, et ça ressemblait à une discussion entre deux camps :

–          Certains pensaient que les vêtements des Indonésiens au mall sont ridicules : imaginez dans un centre commercial des filles à talon très haut, avec des robes très courtes, brillantes, un sac Vuitton dans une main et le Blackberry dans l’autre, qui parle très fort. Les garçons disaient justement que les filles sont extrêmement artificielles, et que c’est juste trop pour être classe.

–          D’autres, et je penchais de ce côté, disaient que c’est la seule occasion de mettre ses beaux vêtements, et que des fois en France, on est un peu oppressées par les diktats de la mode, qu’on a du mal à sortir les belles robes un peu trop courtes ou les chaussures à talon.

–          A cela, le 1er groupe répondait qu’en général on pouvait sortir la robe courte ou les talons mais qu’on ne sortait pas les talons ET la robe courte QUI EN PLUS est une robe bustier bling bling.

–          On s’accordait sur le fait qu’avec nos goûts, de toute manière, c’était bling bling.

Mais je rajouterai deux éléments personnels à ces remarques.

La société indonésienne est morcelée en de nombreux espaces, et le mall est un espace de liberté, qui, comme les boîtes de nuit, accepte la féminité. C’est en un sens un espace d’air frais pour les filles qui souhaitent d’habiller réellement comme elles le souhaitent, ce qui n’est bien entendu pas possible au bureau. Ces personnes vivent dans de nombreux espaces clos, comme la plupart des classes aisées en Indonésie : on sort de son appartement pour prendre sa voiture avec son chauffeur, rouler au mall, se faire déposer, repartir avec son chauffeur une fois son shopping effectué.  Beaucoup d’Indonésiens chinois très aisés rentrent dans cette catégorie de personnes, mais pas seulement.

Le mall, c’est aussi un endroit perçu extrêmement différemment que l’on soit occidental ou indonésien. En Europe par exemple, on reçoit ses amis chez soi pour un café, et quand on a quelques courses à faire, on va au centre commercial, on mise sur la praticité des vêtements pour aller au plus vite. Le centre commercial a rarement une fonction sociale aussi marquée qu’en Indonésie, sauf peut-être pour quelques groupes de jeunes qui viennent se retrouver au centre commercial.

En Indonésie, le centre commercial est l’endroit de la rencontre, il assure réellement une fonction sociale de rassemblement. Comme les Indonésiens ont rarement les moyens de vivre près les uns des autres, Jakarta étant juste tentaculaire, les malls sont les endroits climatisés et pratiques dans lesquels on peut se retrouver, partager un café, consommer et surtout, montrer que l’on peut se permettre de consommer. Les jeunes, plus particulièrement, en quête d’identité, se permettent des looks très osés et des vêtements dignes de shows télévisés. DONC on ne va pas au mall uniquement pour acheter une bouteille de lait, et en plus comme on ne marche que très peu, l’aspect pratique de la chaussure n’est pas une nécessité.  Et se pose aussi la question de la fonction sociale du vêtement, qui n’est pas non plus la même selon moi qu’en Europe,  ce qui renvoie également aux questions de la place de l’individu dans la société communautaire à l’extrême qu’est l’Indonésie.

Mais bon, une prochaine fois hein, parce que je dois aller au mall déjeuner avec une amie.

Publicités

Une réflexion sur “La construction sociale des espaces : les Malls

  1. J’aurai bien proposé un titre pas Science Po du tout : « Le mall, ça craint ».

    Reprenons depuis le début :
    -Dans un mall, on peut tout acheter : de la parure, des voitures, du bling-bling, du comestible et du divertissement.
    – Et dans un mall il y a des Indonésiens qui s’habillent exprès pour aller au mall. Il y a aussi des chinois, des coréens et des américains. Et attention, les malls peuvent contenir des traces d’Européens (allergiques s’abstenir).

    Comme le mall est une énigme pour notre espèce, je me suis aussi beaucoup creusé les quelques neurones pas trop exposés à la moiteur de Jakarta qui me restaient.

    Alors, voilà : je ne suis pas aussi optimiste que le précédent article. La mode dans les malls n’est pas guidée par l’esthétique. On porte avant tout ce qui est cher. Tout ce qui est cher n’est pas forcément moche ou vulgaire, mais ça peut arriver. Le jour ou les moonboots seront plus chers que les talons aiguilles, les malls ressembleront à Chamonix.

    Car c’est la seule chose que l’on puisse faire dans un mall : consommer. Le divertissement c’est la dépense, et les partages de moment d’intimité, c’est le shopping entre amis. Les animations ridicules qui sont organisées (danses de Blanches-Neiges asiatiques, K-pop dégoulinante…) promeuvent souvent des produits à la con.

    Alors voilà : on va dans un mall pour être vu. On pense être libre parce qu’on peut dépenser beaucoup. On confond amusement et consommation.

    Vendre le sentiment de liberté, c’est le summum de l’aliénation. Nous finirons sur la devise du mall de Balikpapan, inscrite à la paillette sur les T-shirts des employés : « SHOP UNTILL YOU DROP ! »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s