Vivre sans internet + appartement à Jakarta

J’ai pas internet.
Comment je vais survivre ?

Je suis bien arrivée au KOS, mais voilà, y’a un problème. J’ai pas internet ! La chambre que j’occupais temporairement auparavant afin d’accéder à internet est désormais occupée et j’ai pas internet ! Et on est assez occupés au bureau, l’accès aux emails personnels n’est pas possible, et faire du skype au bureau, heu, sans moi (je sais, je suis une petite joueuse). Ce facteur à lui tout seul me fait penser qu’il faut vraiment que je me trouve un nouveau logement.
Mais voilà, cela ne va peut-être rien vous dire, mais en venant ici, j’avais vraiment dans l’idée de m’installer à la résidence Thamrin. D’une part, c’est beau, bien placé, à 8min à pied d’un arrêt de transjakarta, dans un quartier central où j’ai l’habitude de passer beaucoup de temps, pas loin de Menteng, pas loin d’une bonne partie de la vie artistique de Jakarta.

Cependant, mes plans ont été mis à mal par le fait que le bureau va vraiment s’éloigner du centre-ville, pour aller s’installer bien plus au sud. Et moi, le sud de Jakarta, repère des expatriés de tout poil, et bien je n’aime pas. Pour plein de raisons. D’abord, c’est cher, et les quelques résidences existantes proposent des appartements pour au moins 1000$ US/mois. Pour trouver un truc potable, il faut aller à Kemang. Kemang, en soit, c’est un super quartier ! Y’a plein d’expatriés, c’est très mal desservi par les transports en commun, les infrastructures routières y sont pourries, mais on y trouve du très bon fromage français et une des meilleures caves à vin de Jakarta. Oui, mais voilà, moi, j’en ai RIEN A CIRER de cela, et être à Kemang sans moyen de locomotion, c’est me condamner à prendre le taxi tous les jours, à être totalement bloquée dans les embouteillages, et à ne pas du tout voir mes amis qui habitent bien loin de ces quartiers coûteux et ne pourront pas faire le déplacement.

Donc Kemang, c’est niet.

Va donc falloir que j’enquête à BlokM, un quartier qui oscille entre demeures extrêmement classes et mall tout pourri où on trouve toutes les babioles de Jakarta. J’avoue que j’ai peur que la chasse aux appartements ne se fasse plus longue que ce que je pensais. Je vais essayer de me donner jusqu’au week-end prochain, car d’un côté, il ne faut vraiment pas se précipiter sans quoi je vivrai un cauchemar quotidien pour aller et revenir du travail, mais en même temps, payant l’appartement à l’année, il va bien falloir que je me remue !

Bientôt donc, des nouvelles de moi dans mon nouvel appartement.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s