Cimaja

Le paysage de Cimaja ressemble à une photographie dont les couleurs auraient été saturées tant le bleu de la mer et le vert chlorophyllien  des feuilles y sont éclatants. La baie se fond devant moi dans la brume légère, et s’égrènent, à 100m de la côte, les plateformes de pêche.

 

Nous sommes partis à plusieurs voitures de Jakarta à 23h vendredi soir. Gautier, Filip et Ryan sont du voyage. Je suis tellement heureuse de m’extraire pour le temps d’un week-end de l’atmosphère pesante de la ville. Nous prenons la voiture avec Ricky, un ami indonésien qui connaît déjà bien le lieu. Il vit maintenant en Nouvelle-Zélande et ne souhaite plus habiter en Indonésie, mais il aime à revenir dans son pays natal. Nous récupérons un de ses amis et voguons vers Cimaja. En soi, si un train Jakarta Cimaja existait (et on se doute bien que non, sinon ce serait trop beau), il lui faudrait au maximum trois heures pour relier les deux lieux. Mais voilà, il faut prendre la route, et nous restons coincés dans les bouchons en banlieue de Jakarta pendant plus d’une heure. Heureusement pour moi, mon sommeil est assez lourd et j’arrive quand même à me reposer. Il nous faudra plus de 6h avant d’être tirés de notre sommeil par Ricky, qui nous dépose dans le logement qui a été réservé pour nous. Nous serons 9 dans cet appartement tout de bois et de brique. Je suis trop épuisée pour mieux regarder, et je vais directement me coucher. 7h30, me voilà debout. Bon nombre de mes amis sont déjà réveillés. Il est temps de se préparer. Je sors sur le balcon et regarde le paysage qui s’étend. C’est un instant magique comme je découvre les maisons et les plantations. Le ciel est bleu et le soleil brille déjà dans le ciel. Le vent frais du matin rend les températures optimales. Ici, le temps est superbe.

Vue du balcon

 

Sunset Beach

 

Malgré son charme, Cimaja n’est pas une destination de vacances habituelle pour les habitants de Java, et peu de mes amis en ont entendu parler. Pourtant, ici accourent les occidentaux et les Australiens plus particulièrement. Vous m’aurez suivi, Cimaja est connu pour ses vagues, et plus particulièrement pour son spot pour surfeurs expérimentés.

 

La mer ici n’a rien à voir avec la mer en Europe, et encore moins avec la Méditerranée. On a asse longtemps pied, mais les vagues sont d’une grande force, et il faut garder se solides appuis lorsque certaines d’entre elles vous heurtent. Le courant le plus fort est doute celui du reflux qui tente de vous happer vers le large. Dès que je rentre dans l’eau, je ressens tout cela, et je me promets d’être prudente. La plage de Sunset Beach est la plus appropriée pour les débutants parmi toutes les plages qui nous avons vues. En effet, il est possible de saisir des vagues assez facilement. Il faut comprendre où la vague va se former, se positionner correctement sur sa planche, prendre un peu de vitesse pour bien être emporté, puis tenter de se relever sans tomber. C’est assez éreintant, mais au bout de deux jours, j’arrive à me relever. La sensation de glisse est vraiment intéressante, et je commence à mieux comprendre les vagues, les spots, les techniques. Quel sport difficile ceci dit! Je pense qu’il faut des mois de pratique avant de commencer à vraiment se faire plaisir.

Nous ponctuons nos séances de glisse par de bons repas de fruits de mer: au menu, petite langouste, poisson au barbecue, poulpe, crevettes… C’est tellement peu cher, pourquoi se priver? Coût par personne du bon repas langouste poisson: 4E. Coût par personne de l’énorme barbecue: 5E.

 

Le temps passe vite, un peu trop vite justement. Entre football déchaîné et beach volley, baignade et surf, il est temps de regagner Jakarta pour quelques jours de travail intense.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s