Article (sexué) sur la relation entre milieux d’affaire et SPA en Indonésie

Bonjour tout le monde,

J’écris aujourd’hui ce petit article afin de vous faire part d’une de mes découvertes concernant le monde du droit et des affaires ici en Indonésie.

Bon alors, je veux de suite vous rassurer: je ne suis pas une grande idéaliste, et j’ai arrêté de vivre dans le monde des bisounours depuis un temps certain. Je sais que certaines entreprises ont des pratiques quelques peu douteuses concernant les manières de récompenser les bons et loyaux services des personnes travaillant pour elles. Après, j’avoue avoir été un peu dépassée par l’ampleur du phénomène.

Mais voilà, ma petite aventure d’hier concernant le sujet me donne envie de partager. J’ai pu rencontrer un copain qui est dans un cabinet d’avocat plutôt branché bancaire. Jo, un ami d’Ivor, me parle des salons de massage à Jakarta après avoir entendu mon expérience de fish massage alors que nous buvons un coup à Plaza Senayan.

« Tu sais, ici, c’est compliqué de trouver un salon de massage ou un SPA qui ne propose pas de services… + +.

– Hum, c’est dommage, j’aurais bien été me faire masser les pieds! Tu es déjà allé dans ce genre d’endroit?

– (silence gêné) Hum… C’est un peu compliqué comme histoire. Oui, j’y suis allé, mais je n’ai pas « consommé ». On va dire que vu mon boulot, c’est monnaie courante d’aller dans les SPA.

– Pardon? Tu veux me dire que quand tu es avocat, tu es sensé consommer de la prostituée? C’est pas un brin immoral?

– Tu sais, en général, quand on gagne un procès pour un gros client (et les Chinois sont les champions pour proposer cela), on nous propose toujours d’aller au SPA. J’ai déjà assisté à cela… Je pense que ce n’est pas bon, et je suis content que mon boss n’encourage pas la participation à ce genre de choses, mais parfois, un client peut très mal prendre un refus lorsqu’on est convié à ces évènements… spéciaux. »
Bon, je sais que tout cela est monnaie courante, mais j’ai beaucoup de mal à me figurer comment une femme pourrait se faire une place dans ce genre de milieu. J’imagine mal mes demoiselles juristes créer les mêmes « liens » avec les clients que les hommes peu scrupuleux et parfois sans doute juste entraînés par le mouvement des affaires, la peur de heurter le client etc etc.

En tout cas, Jo me rajoute en soupirant:

 » Ce n’est pas pour rien que le milieu du droit est considéré comme très débauché et plein de pervers sexuels ici ».

Euh, je crois que ce sont les milieux de pouvoir, pas seulement le milieu des avocats.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s