Sea Food avec Ivor et ses soeurs

Bonjour tout le monde!

Bon alors, aujourd’hui a été une grosse journée, j’ai rejoins Ivor ce matin vers 7h30, on était à 8h15 au boulot. J’ai pris une heure pour commencer la rédaction de mon rapport de stage, et le boss n’était pas là car il avait de grosses réunions dans la journée.

Je ne vais pas trop m’appesantir sur la journée, mais j’ai fait quelques choses intéressantes: je me suis plongée dans les contrats bilingues concernant l’acquisition de terrain sur l’île de Lombok (bon plan ça d’ailleurs vu la beauté de l’île), puis Jerry m’a renvoyé des corrections pour que je termine mes reviews des agreements régissant les relations entre les entreprises franchisées de courtage financier, les acheteurs et les vendeurs de parts de société. Bon, comme ça, ça sonne barbare, mais une fois qu’on a la tête dedans, on s’en sort. J’espère vraiment avoir fait un boulot correct, maintenant, je commence à comprendre de mieux en mieux ce que l’on attend de moi. L’anglais technique, c’est cependant un brin barbare.

Ivor and Helen having their lunch at the Kantor

Du coup cependant, j’ai fait mes trois repas au bureau, petit déjeuner, déjeuner et diner, à commander des petits plats du petit restaurant d’à côté. Bienvenue en Asie.

Les Kwetiau Goreng Ayam

Du moins, à 18h, j’avais terminé mon travail, j’ai donc attendu sagement qu’Ivor ait fini de son côté et nous partons vers 19h du boulot.

« Hey, je vais manger avec mes soeurs, tu veux venir?

-Heu, c’est à dire que j’ai déjà mangé (Et, euh, tu m’avais pas dit que tu étais fils unique?)

– Ca fait rien tu mangeras une deuxième fois. »

En moi même, je me suis demandée si je ne devenais pas un brin Hobbit, à tourner à 4 repas par jours. C’est dans le sud de Jakarta que nous nous rendons donc. Au menu du jour, des fruits de mer. En tout cas, je suis ravie par la proposition d’Ivor même si cette histoire de sœurs me perturbe un brin . J’ai vraiment eu une semaine de fou, en 4 jours, j’ai fait plus de 35h de boulot, donc je suis un brin las de ne pas pouvoir sortir découvrir la ville.

Nous  cheminons donc vers le sud… C’est là que se trouve vraiment le cœur de la ville actuellement. L’impression est étrange, il y a d’immenses et magnifiques bâtiments qui culminent un peu partout, et au milieu, des îlots de maisons assez basses, plutôt cossues. Ivor me montre son Université: « C’est ici que M.Leks, Ivan et moi avons étudié le droit ».Il me montre aussi là où il habitait quand il vivait en temps qu’étudiant dans un KOS. Et un peu plus loin: « Regardes cet hôpital, il est spécialisé dans le traitement des cancer (Kanker rumah), c’est un de nos clients, et ce mall là, c’est aussi un client ».

Il m’a ainsi montré 5 ou 6 bâtiments dont les promoteurs sont des clients du cabinet. Alors je me lance:

 » Vos bâtiments sont magnifiques! C’est fou: vu les projets titanesques que vous avez, vous n’avez pas encore de métro… »

 » C’est vrai… mais franchement, qui est-ce que ça intéresserait, de construire un métro? »

Et je crois que tout est dit. Je me pose la question de l’expertise technique bien sûr, mais je me demande si les entreprises qui peuplent un territoire ne le façonnent pas à leur manière. En tout cas, on est encore loin de l’idée de développer un métro ici, mais on peut peut-être espérer voir les Transjakarta mieux desservir la ville.

Nous voilà arrivés au Mall, où nous devons retrouver les trois sœurs d’Ivor. La plus jeune ne nous rejoindra cependant pas, elle est très prise « car elle travaille dans les banques ».

Les deux sœurs d’Ivor sont absolument adorables. L’une d’elle vient d’acheter son objectif macro pour Canon, elle s’en donne donc à cœur joie pendant le repas, je discute avec l’autre, utilise mes rudiments d’Indonésien. Tous parlent correctement anglais. Ce n’est pas une famille comme les autres je crois. J’apprends que la sœur ainée travaille dans le management de la recherche scientifique, elle est amenée à rencontrer beaucoup d’étrangers. Quand je leur parle de mon amour des fruits tropicaux, ils m’expliquent alors que dans les jardins de leurs maisons, il y a des arbres à jambu air, des manguiers, des arbres donnant des goyaves… Ai-je souligné que Monsieur travaille pour la plus grande compagnie pétrolière du pays et maman possède des plantations pour produire de l’huile de palme? Et dans le jardin, il y avait aussi des serpents, des oiseaux. Un jour, leur père avait apprivoisé un hibou, mais un jour, en voulant le nourrir, le hibou s’est envolé.

Le repas arrive, avec son cumi cumi (calamar), du crabe, du poisson, du riz et des légumes. Et avec le repas, la prière habituelle. Quelque chose me saute aux yeux . La sœur ainée d’Ivor le sert toujours en premier et s’occupe de ses plats. Intéressant, c’est peut-être un hasard, peut-être pas.

Ivor et sa soeur

Poisson piment mangue

La sœur ainée d’Ivor me propose alors gentiment un super plan! Elle peut nous avoir un voyage pas trop cher dans les îles aux alentours de Jakarta. La contrepartie: nous aurons une mission de nettoyage sur l’île! Franchement, moi, je dis bingo!!! Cela peut-être une super expérience! Et ce n’est qu’à 3h de Jakarta.

La seconde soeur d'Ivor et son futur mari

En tout cas, ce fut un joli repas passé en leur compagnie, et ça m’a fait du bien de me changer un peu d’air. Demain, la journée sera moins lourde, nous sommes sensés partir du boulot vers 17h, et au milieu, nous fêtons le 2e anniversaire du cabinet avec un bon repas de sushis et un karaoké! Journée relâche, je ferai attention à ne pas trop mal m’habiller! Le soir, j’ai prévu de rencontrer un copain photographe, j’ai  hâte de faire sa connaissance!

Pour l’autorité suprême qu’est ma maman: je ne tousse plus, je me mouche un peu, ma peau est super (merci les petits produits coréens que je me suis acheté), et je n’ai pas de problèmes gastriques quelconques (merci je me lave les mains 15 fois par jour et je ne mange pas de crudités) ! Pour les autres, ça vous fait une belle jambe :D.

Publicités

Une réflexion sur “Sea Food avec Ivor et ses soeurs

  1. Tu as bien fait d’y aller (même si je me doute qu’étant ton chauffeur tu peux difficilement refuser) c’est toujours intéressant pour toi ^^ (et pour nous)

    Je pense que ce qu’ilt ‘a dit c’est qu’il était fils unique, dans le sens seul garçon, non?
    Je suppose que dans ce genre de pays c’est important, huh.

    Bon courage pour la suite :3

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s